Accueil
ECO
PRAO
Média
Liens
Equipe






SPONSORS




LES PARTENAIRES


Constat Démarche Matériaux Qui fait quoi ?


Le choix des matériaux






Chaque élément du voilier a été évalué par un éco-bilan. Les écobilans permettent de caractériser et de quantifier les impacts sur la santé humaine, la qualité des écosystèmes, les changements climatiques et les ressources non renouvelables.


Lors de l’étude, plusieurs options ont été considérées pour chaque partie. Elles sont résumées dans l’illustration ci-contre.


Les coques

Cinq matériaux candidats : le bois contreplaqué, les fibres de verre, le sandwich carbone, l'aluminium et l'acier. Il est apparu que le scénario en bois contreplaqué est le meilleur, pour autant que le bois utilisé ne soit pas exotique et provienne d'une forêt sous-exploitée (comme c'est le cas en Suisse). Une analyse plus détaillée du contreplaqué a montré que le revêtement de la coque a aussi un gros impact. Ainsi des résines d'origine organique (bio-sourcées) et un revêtement en fibres de lin seront appliqués à l'ECOPRAO.
La coque sera donc faite d'un contreplaqué en bois de peuplier avec un revêtement aussi naturel que possible.

Les voiles

Trois possibilités : des voiles en polyester tissé (Dacron), des voiles en laminé (deux films mylar emprisonnent les fils de trame, de chaîne et d'un X-ply) ou en D4 (membrane dont les fils sont placés suivant les axes de contraintes principales dans la voile).
Ces scénarios se différencient sur la base de leur performance et de leur durabilité : une voile Dacron a une durée de vie (5 ans) deux fois supérieure au laminé (2 ans) ou au D4 (max. 2 ans) mais elle est par contre nettement moins performante. Habituellement, on peut dire que plus une voile est chère et haut de gamme, moins elle vivra longtemps.
Les voiles seront en Dacron : elles ne sont pas suffisamment pénalisantes en termes de performance pour que l'avantage de leur durée de vie soit négligé.

Les mâts

Trois options ont été envisagées : des mâts en aluminium, des mâts en carbone ou des mâts en bois. Les mâts en bois ont clairement les impacts les plus faibles, viennent ensuite les mâts en carbone qui ont eux un impact encore deux fois inférieur à des mâts en aluminium. Mais les mâts en bois sont très lourds, et très peu performants, et un surpoids dans les hauts du bateau serait très pénalisant, voir dangereux pour la sécurité du bateau.
D'autre part, si il est possible de faire des mâts en alu qui sont complètement recyclé, leur impact diminue encore de moitié par rapport aux mâts en carbone. Ce qui serait idéal.
Les mâts seront donc soit en carbone, soit en aluminium s'il était possible d'en récupérer sur des catamarans de série.

Le choix des matériaux : une synthèse

Comme l'illustre le graphe ci-dessous, les impacts environnementaux de l'ECOPRAO sont de 50% inférieur à ceux d'un voilier conçu de manière conventionnelle et ce pour toutes les quatre catégories d'impacts considérés.



La figure ci-dessous résume les options qui ont été retenues pour l'ECOPRAO.


NEWS


Février 08
Sponsoring de l'OMYP

Décembre 07
Conférence donnée...

Novembre 07
Marraine du bateau

Octobre 07
1er Concours Rumba

Septembre 07
Concours de journalisme

Septembre 07
Etude de recyclage

Août 07
Plans de la maquette



Toutes les news...

© 2007 ECO PRAO.ch - R. Amacher, J. Boucher & S.Vionnet
Contact